#NEWS

27/07/2018

Face à la Manche

Véronique Fresnel-Robin, collaboratrice Verlingue à Paris, s’est lancée le défi de traverser en 2020 la Manche au profit de la recherche contre le cancer. Sur la route de cette aventure hors norme, beaucoup d’entraînement et une première traversée réussie en relais après 15 heures d’effort.

 

Véronique Fresnel-Robin a traversé la Manche en relais le 5 juillet dernier : « J’ai vécu des moments difficiles notamment quand la mer est devenue agitée, après avoir été très calme au départ, mais j’ai réussi ! »

 

Ce premier challenge en équipe est une étape vers un défi encore plus grand : traverser seule les 30 kilomètres d’étendue d’eau entre la France et l’Angleterre en 2020.

 

Sa motivation est très personnelle et vise à recueillir des fonds pour la recherche sur le Cancer.

 

Peu de Français ont réussi cet exploit et la détermination de Véronique force l’admiration tant ce défi est complexe, comme elle le précisait à la presse il y a quelques jours :

 

« Pour être homologuée, la traversée doit s’effectuer en maillot, bonnet, lunettes; sont tolérés les bouchons d’oreilles et la graisse. Durant la traversée, il est interdit de monter sur le bateau, les ravitaillements sont pris au moyen d’une perche qui est tendue par l’équipe sur le bateau et il est interdit de s’accrocher à la perche. Les difficultés sont le froid, l’eau est entre 14 et 17 degrés, les méduses, les courants, les odeurs de carburant du bateau, le trafic maritime très important. »

Licenciée d’un club de natation, Véronique est épaulée plusieurs fois par semaine par un entraîneur.

 

« C’est lui qui m’a convaincue que même pour moi, Madame tout le monde, la Manche n’était pas inaccessible. Je m’entraîne en piscine avec le club, en eau libre, je participe à de nombreuses courses, stages, etc. Le partage d’expériences est aussi une énorme source de préparation et je suis en contact avec de « grands » nageurs spécialistes de la nage extrême qui sont de très bon conseil » précise-t-elle.

 

Verlingue est fier de soutenir Véronique dans cette aventure et relaiera régulièrement son parcours vers le rendez-vous qu’elle s’est fixée avec la Manche en 2020.