#NEWS

13/07/2020

100% Santé et crise du Covid : impacts et nouveaux enjeux pour la protection sociale des entreprises

Six mois après la mise en place de la réforme 100% Santé et suite à une crise sanitaire inédite, Verlingue s’est penché sur l’impact de ces évènements sur les dépenses « santé » des Français et leurs conséquences pour le pilotage de la protection sociale dans les entreprises. Des évolutions temporaires mais qui vont démultiplier les enjeux du pilotage de la protection sociale à moyen-long terme.

 

« La mesure de l’impact du 100% Santé et la dérive constatée des arrêts de travail devaient être les maîtres mots du pilotage des dispositifs de Protection Sociale en 2020. Mais la crise sanitaire, le confinement et ses effets sur le comportement des assurés sont venus contrarier la situation. Ils renforcent les besoins des entreprises et des salariés sur les services complémentaires », commente Laurence Abiven, Directeur Actuariat et Data – VERLINGUE

 

Principaux constats de Verlingue sur les dépenses de santé au 1er semestre 2020* :

 

-Un faible recours au panier 100% Santé sur janvier-février : 36% en dentaire et seulement 2% en optique, suivi d’un gel quasi-total sur la période de confinement,

 

-Sur la période janvier-mai, le nombre d’actes santé a baissé de 17% (consultations généralistes divisées par 2 et -60% de consultations spécialistes)

 

-Sur cette même période, la baisse globale des dépenses de santé atteint -28%. Et même -30% pour les remboursements de régime complémentaire

 

« Si, avec le déconfinement, un report des actes médicaux s’opère, les gestes barrières et le risque sanitaire en ralentissent largement le rythme. Et de nouveaux risques apparaissent : pathologies non détectées et émergences de pathologies psychologiques », souligne Juliette Raulin, Manager Protection sociale – VERLINGUE

 

La crise sanitaire a également démultiplié les arrêts de travail : Verlingue constate ainsi que 26% des salariés étaient concernés par un arrêt maladie ou une activité partielle en mars, avec une hausse de +383% des arrêts de travail sur la 2e quinzaine de mars vs. 2019 *.

 

Dans un contexte déjà tendu (taux bas, tendance haussière de l’absentéisme), ces récentes observations auront des conséquences sur les contrats de prévoyance.

 

Les éléments à avoir en tête et les bonnes questions à se poser pour les entreprises :

-Quel report des prestations Santé sur le second semestre 2020 et 2021 ?

-La téléconsultation et les services de prévention : un intérêt d’autant plus grand dans de telles circonstances .

-Le levier de la prévention dans le pilotage des risques : comment bien l’activer ?

-Quel impact de la portabilité des droits en cas de rupture de contrats ou licenciements sur les contrats Prévoyance et Frais de Santé ?

 

 

Pour tout éclairage complémentaire sur ces sujets, les experts Verlingue sont à votre disposition. 

 

* Source : Portefeuille Verlingue – juin 2020