#NEWS

19/10/2021

Assurances des entreprises : comment réagir à la hausse des tarifs ?

Crise sanitaire, évènements climatiques, contexte social et économique difficile, cyber-risque en hausse vertigineuse… les entreprises ont vu ces dernières années leur activité impactée par de nombreux imprévus. Des risques dont le marché de l’assurance pour les risques d’entreprises tient désormais compte. Résultat : des tarifs en hausse, avec parfois des garanties moins étendues. La vigilance s’impose plus que jamais en matière d’assurance !

 

 

Des années difficiles pour les entreprises…

 

En 2019, 2020 et 2021, de nombreuses entreprises ont été durement touchées par les manifestations à répétition, des sinistres importants, la pandémie et par des évènements climatiques extrêmes… Ces événements, dont certains sont inédits ou avec une fréquence importante, associé à des taux d’intérêt négatifs entraînent des ratios combinés supérieurs à 100 chez les assureurs sont venus déstabiliser le marché de l’assurance entraînant une révision des engagements des assureurs.

 

C’est depuis chose faite : les assureurs ont révisé leurs offres. Résultat : en 2021, les primes d’assurances des entreprises ont augmenté de 11 %[1]. En 2022, les primes d’assurance des entreprises et des professionnels vont également connaitre une hausse. Parallèlement, l’étendue des garanties pourrait se réduire, et les franchises être revues à la hausse.

 

Certaines assurances voient même leurs tarifs subir de très fortes augmentations, comme celles couvrant le risque de cyber-attaque (+32% en 2021). Une protection pourtant plus que jamais indispensable pour de nombreuses PME…

En clair, l’entreprise devra payer davantage si elle veut conserver un même niveau de protection… ce qui ne sera toutefois pas toujours possible, puisque de nouvelles exclusions apparaissent, comme la fin de la garantie pertes d’exploitation pour risque épidémique.

 

 

De nouvelles exclusions dans les contrats

En mai 2020, un assureur mentionnait « le caractère inassurable d’une conséquence d’une pandémie ». Le tribunal de commerce précisait alors qu’il incombait à l’assureur « d’exclure conventionnellement ce risque ».

Les assureurs ont alors rédigé un avenant à leur contrat, supprimant la garantie en cas de fermeture administrative pour raison de pandémie.

 

 

Vers un retournement du marché ?

 

Ce contexte totalement inédit entraîne ainsi un véritable retournement de situation. Depuis le début des années 2000, les entreprises ne cessaient d’étendre leurs garanties, avec des assurances toujours plus protectrices et le plus souvent pour des tarifs stables.

 

Aujourd’hui, certaines entreprises décident de renoncer à des assurances (ou de réduire leur niveau de protection) pour des raisons financières.

Mais en l’absence de certaines garanties, elles ne pourront compter que sur leur réserve de trésorerie et leurs fonds propres en cas d’incident non couvert. Ce qui va, bien sûr, accroître leur vulnérabilité.

 

 

Transformer la pression en opportunité

 

Face à cette situation inédite, il est plus important que jamais de faire appel à un expert : le courtier en assurance. Grâce à sa vision globale du marché et des offres des assureurs, il sera à même de trouver les meilleurs contrats pour chaque entreprise, en fonction de ses besoins et de ses risques réels. Tout en évitant les contrats redondants ou devenus inutiles, grâce à une vision globale de la situation de l’assuré.

 

C’est d’ailleurs l’une des recommandations du médiateur de l’assurance qui, dans un rapport remis au ministre de l’économie, des finances et de la relance[2], appelait « courtiers et assureurs à un traitement spécifique des risques professionnels ». Il soulignait que « pour les risques professionnels, les enjeux financiers sont importants, la pérennité de l’entreprise peut être mise en jeu ».

 

Alors plutôt que de réduire cette évolution inattendue à une difficulté supplémentaire, pourquoi ne pas y voir une opportunité ?

C’est le parti pris de Verlingue : courtier français indépendant, Verlingue aide les professionnels à repenser en profondeur toute leur stratégie d’assurance. Reconsidérer les contrats, mettre à jour les risques, traquer les doublons et optimiser les garanties… une remise à plat qui permet de bénéficier des meilleures assurances au meilleur prix ! Et de mener son activité avec plus de sérénité.

 

 

[1] Article assurlandpro, « Les primes d’assurances professionnelles ont augmenté de 11 % en 2021 »

 

[2] Rapport « Les assurances professionnelles et la crise sanitaire : renouer un lien de confiance », remis par Arnaud Chneiweiss, médiateur de l’Assurance, le 8 juillet 2021. https://www.economie.gouv.fr/files/files/2021/Rapport_Mediateur_assurances_professionnelles.pdf