#NEWS

06/02/2020

Résultats 2019 : une année de croissance pour Verlingue

Après une excellente année 2018, le courtier Verlingue est resté sur cette dynamique en 2019 avec une croissance à deux chiffres.

Tous les indicateurs sont au vert chez Verlingue, huitième courtier du marché français selon le dernier classement de l’Argus de l’assurance.

 

Après avoir vu ses revenus progresser de 12% en 2018 (166m€) et de 12 % en 2017, le groupe de courtage spécialisé en risques d’entreprises enregistre à une très belle année 2019 avec un chiffre d’affaire de 187m€ en hausse de 13% par rapport à l’exercice précédent. Ce chiffre d’affaires se répartit à part égales entre risque d’entreprise et protection sociale complémentaire. Par ailleurs, Verlingue réalise près de deux-tiers de son chiffre d’affaires en régions à parts égales entre les ETI et les grandes entreprises. « Nous sommes heureux d’annoncer pour 2019 une très bonne année commerciale et une croissance soutenue avec une augmentation de 13% de notre chiffre d’affaires, malgré un marché toujours tendu. Nous poursuivons nos investissements dans les talents, dans la transformation digitale et dans l’acquisition de courtiers en France et en Europe. Notre volonté est d’apporter plus d’expertise à nos clients et de réinventer nos modèles de services», se félicite Jacques Verlingue, président de Verlingue.

 

Verlingue affiche un volume de primes négociées de 2Md€ auprès de ses clients soit 100 millions d’euros de plus qu’en 2018 (1,9 Md€) et un taux de rétention important,de fait plus de 97% des clients ont « renouvelé leur confiance ou élargi leurs partenariat avec Verlingue. »

 

Cette nouvelle hausse est le fruit d’une croissance externe solide avec les acquisitions en juin et septembre 2019 de MEEX et d’Eyssautier. Ces opérations s’inscrivent pleinement dans le plan stratégique et illustrent les ambitions de Verlingue tant en France qu’à l’international. Le courtier se renforce ainsi sur le marché des risques Maritime et transports avec Eyssautier ainsi qu’en Suisse avec l’acquisition de MEEX. 35% des revenus de Verlingue sont désormais réalisés à l’international (5% il y a 3 ans), le groupe de courtage ne compte d’ailleurs pas s’arrêter en si bon chemin et ambitionne de réaliser 50 % de son chiffre d’affaires à l’international. Ainsi le nouveau directeur général de Verlingue, Gilles Bénéplanc qui a rejoint Verlingue fin janvier confirme ces ambitions : « ces excellents résultats pour l’année 2019 confortent notre feuille de route et nos objectifs autour de notre plan de transformation à l’horizon 2022 pour l’entreprise et le groupe. C’est le fruit d’un travail collectif de l’ensemble de nos équipes et nous allons nous appuyer sur cette belle dynamique pour accélérer encore notre développement et les solutions que nous apportons aux entreprises que nous accompagnons en France et à l’international ».

 

Outre l’international, le courtier breton continue de se développer sur l’hexagone notamment par le recrutement de spécialistes des ETI et des grandes entreprises avec une intention d’accélérer sur le bas de segment et l’IARD. Verlingue poursuit également sa croissance dans les spécialités, à travers son expertise sectorielle dans l’immobilier, l’emprunteur, les établissements de santé ou les sciences de la vie. Ces secteurs représentant une part significative de ses revenus. « Dans un environnement réglementaire instable et complexe, Verlingue continue de progresser sur le marché de la Protection sociale et des risques de l’entreprise. Nous avons également décidé de nous donner les moyens d’une croissance soutenue en IARD, alors même que ce marché marque le pas au niveau national. Verlingue a fortement renforcé ses équipes et ses ressources en ingénierie et consulting, en actuariat, en Flottes automobiles, en Dommages et RC… », confirme Jean-Marc Esvant, directeur général adjoint de Verlingue.

 

Marie-Caroline Carrère – L’Argus de l’Assurance