#NEWS

12/04/2021

Verlingue Infos – Quelles perspectives pour l’Epargne-Retraite d’entreprise ?

Prise de conscience des français à la fois due à la pression démographique, au poids croissant des dépenses publiques mais aussi à la réforme des retraites provisoirement suspendue, l’épargne retraite d’entreprise devient un enjeu majeur pour les entreprises.

 

L’équipement en dispositifs d’épargne-retraite en entreprise est un outil d’attractivité pour fidéliser les collaborateurs et recruter de nouveaux talents.

 

Au total, plus de 274 000 entreprises sont équipées d’un dispositif d’épargne retraite (+11 % en un an et près de + 4 % sur le premier semestre 2020 – source AFG). Cette évolution à la hausse démontre toute la pertinence de ces différents outils malgré l’impact de la crise liée au contexte sanitaire actuel.

 

Pouvez-vous rappeler les principaux objectifs de loi Pacte ?

 

Philippe Gibeaux, Directeur Epargne-Retraite de Verlingue : « La loi n°2019-486, dite  loi Pacte sur la croissance et la transformation des entreprises poursuit comme objectif principal de renforcer les fonds propres des entreprises via notamment la modernisation des produits épargne retraite. L’orientation de l’épargne des français sur des placements long terme en  » actions  » devant participer au financement de l’économie productive.

 

Le législateur a souhaité encourager l’épargne retraite en créant des solutions simples, souples et qui bénéficient pour l’entreprise et le salarié d’un cadre fiscal et social harmonisé et avantageux avec les nouveaux Plans d’Epargne Retraite (PER). »

 

Plus précisément, les objectifs portent sur :

 

  • – Faire de l’épargne retraite un produit phare de l’épargne long terme avec un produit unique remplaçant la multitude de produits existants

 

  • – Favoriser la transférabilité de chaque compte d’épargne retraite qui pourra suivre la personne au travers de son parcours professionnel

 

  • Faciliter l’épargne individuelle dans le cadre professionnel par les règles de fonctionnement communes

 

  • – Bénéficier de la gestion dynamique et pilotée de l’épargne collectée en actions, avec des perspectives de rendement performant dans la durée et la désensibilisation aux marchés financiers à l’approche de la retraite

 

  • – Profiter d’une fiscalité harmonisée et attractive comme la déductibilité de l’impôt sur le revenu des versements volontaires (sous certaines limites)

 

  • – Encourager les contributions des employeurs via une réduction du forfait social à 16 % (actuellement 20 % sur les dispositifs art.83)

 

  • – Donner plus de liberté aux épargnants dans l’arbitrage entre percevoir un capital (versements volontaires exclusivement) ou une rente