#NEWS

04/04/2019

Les nouvelles ambitions de Verlingue

Toujours plus européen et numérique, le courtier en assurances Verlingue annonce ses nouvelles ambitions. Objectif : doubler le chiffre d’affaires d’ici 2022.

 

Trois années pour doubler son chiffre d’affaires. C’est l’objectif que se fixe Verlingue, courtier en assurances. Un objectif qui prend appui sur un bilan « très favorable » selon les mots d’Eric Maumy, directeur général. Le chiffre d’affaires 2018 affiche une hausse de 13 %. Sur la période 2016-2018, la croissance est de 40 %. Croissance interne et acquisitions (deux en Suisse, une en Grande-Bretagne) expliquent la performance.

 

40 millions pour le numérique

 

S’appuyant sur ces bases solides, « c’est le moment d’accélérer » annonce Eric Maumy. L’effort le plus significatif va porter sur « la transformation digitale » de la société. Déjà en avance dans ce domaine, Verlingue veut complètement « revoir l’architecture de ses systèmes d’information ». La société mise sur la matière grise, en recrutant des experts, et sur la technologie dans un esprit start-up. Verlingue mettra 40 millions sur la table pour y arriver d’ici 2022.

 

Pour devenir « un champion européen », Verlingue poursuivra des acquisitions à l’étranger. Toujours en Suisse, encore en Grande-Bretagne malgré les incertitudes du Brexit. Ailleurs en Europe s’il le faut. « Nous sommes prêts à nous endetter pour réaliser ce plan de croissance externe. » L’objectif revendiqué est de doubler le chiffre d’affaires, passant de 166 millions à 330 millions d’ici 2022. L’emploi devrait suivre la même tendance.

 

Si les implantations en France et à l’étranger se densifient, Quimper demeure le siège social de Verlingue. En additionnant Génération, l’autre société du groupe Adelaïde, c’est un millier de personnes qui travaillent dans le Finistère.

 

Ouest-France – Jean-Pierre LE CARROU