#NEWS

30/11/2020

Les bonnes pratiques pour détecter une communication frauduleuse

Le développement du télétravail en cette période de reconfinement augmente une nouvelle fois le niveau d’activité des cybercriminels, via les outils informatiques des entreprises ou organisations. Les hackers cherchent ainsi à mettre à profit la possible désorganisation et confusion, ainsi que la dématérialisation des procédures qui en résulte, pour intensifier leurs attaques.

 

Le ransomware, qui fait partie des principales attaques, est un logiciel malveillant qui prend en otage les données en bloquant les fichiers contenus dans l’ordinateur concerné contre rançon. Les hackers exploitent principalement la vulnérabilité humaine en adressant des emails avec une pièce jointe ou un lien sur lequel il ne faut surtout pas cliquer. Ces intrusions peuvent engendrer des risques sérieux de sécurité qui pourraient mettre à mal l’entreprise, voire engager sa survie.

 

Quelles sont les bonnes pratiques pour détecter une communication frauduleuse ?

Ne cliquez pas sur le lien d’un email qui vous parait douteux ou dont vous ne connaissez pas l’expéditeur

N’ouvrez pas une pièce jointe que vous n’attendez pas

Méfiez-vous des messages (mail, sms, chat…) ou appels téléphoniques d’origine inconnue ou inattendus

Soyez très vigilants si votre interlocuteur demande des informations personnelles / sensibles

Téléchargez vos applications uniquement depuis les sites officiels des éditeurs

Vérifiez la fiabilité et la réputation des sites web que vous visitez

Transmettez l’email douteux à votre service de sécurité informatique interne (RSSI)

Renforcez la sécurité de vos mots de passe

 

 

N’hésitez pas à sensibiliser régulièrement vos équipes aux bonnes pratiques de sécurité informatique, et de les former le cas échéant.

 

Nous vous rappelons qu’en cette période, toutes les équipes Verlingue restent mobilisées pour assurer une continuité de service à l’ensemble de ses clients.

 

N’hésitez pas à contacter votre interlocuteur habituel par téléphone, email ou visio-conférence.