#NEWS

21/03/2017

Les ambitions de Verlingue en France et en Europe

Le courtier en assurances quimpérois Verlingue affiche une nouvelle progression de son chiffre d’affaires de 7,3%. De quoi porter ses ambitions en France comme en Europe.

 

« C’est une bonne année », résume Éric Maumy, directeur général de Verlingue (800 salariés ; 131 millions d’euros de chiffre d’affaires). Le courtier en assurance quimpérois a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 131 millions d’euros, réparti à parts égales entre risques de l’entreprise et protection sociale complémentaire). Une hausse de 7,3 % par rapport à 2015 et un montant de primes négociées de 1,4 milliard d’euros.

 

Une croissance organique mais aussi due au rachat d’Advantis, un poids lourd du conseil en gestion des risques et en protection sociale en Suisse. Aujourd’hui, Verlingue réalise plus de 10 % de son chiffre à l’international (14 millions d’euros dont 8 millions d’euros en Suisse). Objectif : 30 à 40 %. « Nous passons la vitesse supérieure en Europe et nous nous préparons à réaliser une part de plus en plus significative de nos activités en dehors de nos frontières. Nous « performons » sur des marchés déjà mature. Nous avons donc des relais de croissance à aller chercher en Allemagne, Italie, Benelux, Scandinavie », ajoute le DG. Des implantations qui passent là aussi par des rachats pour plus de simplicité.

 

 

Le marché des PME en France

 

Mais Verlingue n’abandonne pas pour autant la France avec une bascule de sa stratégie. Déjà très présent auprès des grands groupes et des ETI (95 % du CA), le courtier quimpérois a décidé de s’attaquer au marché des PME (5 % aujourd’hui). « Pour cela, il faut revoir complètement notre façon de faire car les besoins ne sont pas du tout les mêmes », observe Éric Maumy.

 

Verlingue investit ainsi dans sa transformation digitale

 

L’entreprise a investi dans l’innovation technologique afin de proposer des solutions adaptées aux nouveaux besoins de ses clients. « Nous sommes une entreprise très techno et nous nous efforçons de garder notre avance. 2017 va être une année clef pour Verlingue car nous déployons 2 nouvelles plateformes web pour le monde de la banque et de l’immobilier ».

 

En 2016, Verlingue a effectué plus de cent recrutements. « Nous serons sur les mêmes bases en 2017 », promet Éric Maumy. Des embauches de conseiller, mais aussi de managers avec l’arrivée d’un nouveau DSI. Les recrutements d’un nouveau CFO et d’un dirigeant pour le développement des filiales à l’étranger sont aussi prévus. « Actuellement, nous sommes le deuxième courtier en risques entreprise en région. Notre ambition est claire : devenir le numéro 1 ! », rappelle le Directeur général.

 

Par I.J.