#NEWS

20/04/2021

Bilan sécurité routière 2019 / 2020 et engins de déplacement personnels motorisés (EDPM)

En 2019, l’insécurité routière en France métropolitaine a coûté 51 milliards d’euros soit 2,2 % du PIB répartis comme suit :

Accidents corporels : 40 Mds€
Mortalité : 11,4 Mds€
Accidents purement matériels : 11 Mds€
Hospitalisations : 23,1 Mds€
Victimes légères : 4 Mds€
Dégâts matériels consécutifs à
ces accidents corporels : 1,2 Md€

 

 

La mortalité* routière
La baisse du nombre de tués est de l’ordre de 60 % sur 20 ans (de 8 079 décès en 2000 à 3 244 en 2019).
L’année 2020 du fait de la crise sanitaire et du ralentissement de l’économie est exceptionnelle avec 694 décès de moins qu’en 2019.

Les véhicules de tourisme représentent 50 % des tués au volant (3 fois sur 4 hors agglomération) alors que les véhicules utilitaires et les poids lourds représentent uniquement 4 % des décès. Les motards et cyclomotoristes représentant 7 % du parc total des véhicules mais 23 % des tués.

 

Accidents du travail
En 2019, 406 décès ont eu lieu lors d’un déplacement lié au travail, soit 12,5 % de la mortalité routière, aux trois quarts (295) lors d’un trajet domicile / travail (pendant les heures de pointes) et pour un quart (111) au cours d’un déplacement professionnel. Malgré les actions des entreprises et les avancées technologiques apportées aux véhicules (sécurité passive, ADAS…), la proportion du nombre de tués demeure élevée surtout en agglomération (+ 8 % en 2019).

 

 

Les blessés
Le nombre de blessés a été réduit de 36 % en 20 ans (de 110 000 à 70 500), 70 000 en moyenne par an depuis 2013. « L’effet Covid » en 2020 limite leur nombre à 55 754 contre 70 490 en 2019. La baisse de 20,9 % du nombre de blessés suit la courbe des décès (21,4 %). En 2019, on recense 14 002 blessés dans des accidents liés au travail (dont 29 % au cours d’un trajet professionnel).

 

 

Focus EDPM – Engin de Déplacement Personnel Motorisé

Depuis 2015, le nombre d’usagers de vélos et d’EDPM tués sur la route augmente régulièrement (+ 32 %).
En 2019, 630 accidents corporels, majoritairement en agglomération, ont impliqué des usagers d’EDPM, avec :
– 10 tués dont 9 hommes, 70 % âgés entre 18 et 35 ans
– 554 blessés dont 57 % âgés entre 18 et 35 ans, à 70 % des hommes

 

Conséquence des collisions
Dans les accidents impliquant les EDPM, nous recensons :
– Un piéton tué ainsi que 122 blessés non usagers d’EDPM (73 blessés piétons, 25 usagers de 2/3 roues motorisés, 18 cyclistes et 6 automobilistes)
– 3 usagers d’EDPM tués et 59 % des blessés l’ont été contre un véhicule de tourisme
– 4 usagers tués d’EDPM et 18 % des blessés dans un accident sans tiers impliqué

NB : parmi les 10 usagers d’EDPM tués, 8 ne portaient pas de casque tout comme 71 % des blessés

Pour rappel, les EDPM, considérés comme des véhicules terrestres à moteur soumis à obligation d’assurance depuis le 23 octobre 2019, sont désormais comptabilisés dans les états de la sécurité routière.

 

 

Verlingue vous recommande de :
– Penser à intégrer les EDPM dans votre politique de prévention du risque routier
– Poursuivre vos actions de prévention, malgré la crise, pour protéger vos collaborateurs
et maîtriser votre sinistralité dans un marché haussier

 

Nos experts « Automobile » sont à votre disposition pour tout complément d’information à l’adresse : flotte.auto@verlingue.fr